chevalet


chevalet

chevalet [ ʃ(ə)valɛ ] n. m.
• 1429; cevalet « petit cheval » XIIIe; de cheval
1Ancien instrument de torture.
2Support qui sert à tenir à la hauteur voulue l'objet sur lequel on travaille. Chevalet de scieur de bois ( chèvre) , de menuisier ( banc) . Chevalet de charpentier. Chevalet d'un puits de mine. chevalement. Tréteau de charpente.
3Support, trépied. Chevalet d'un tableau noir. Spécialt Chevalet de peintre, qui supporte le tableau, la toile. Tableau de chevalet, que l'on peut déplacer (opposé à fresque, etc.).
4Pièce de bois placée à cheval sur l'axe central de la table des instruments à cordes. Le chevalet sous-tend les cordes et transmet la sonorité à la table. Chevalet de guitare, de violon.

chevalet nom masculin (de cheval) Support, réglable en hauteur, sur lequel les peintres posent un tableau en cours d'exécution. Support fixe ou mobile destiné à l'entreposage vertical ou horizontal de matériaux, à soutenir l'ouvrage auquel on travaille. Trépied en bois ou en fer sur lequel le maréchal-ferrant pose le pied du cheval pour couper le bord de la paroi du sabot. Petit chevalement utilisé sur les puits de reconnaissance non destinés à l'extraction minière. Pièce de bois placée sur la table d'harmonie d'un instrument pour sous-tendre les cordes, délimiter la longueur de corde vibrante, transmettre à la table les vibrations. ● chevalet (expressions) nom masculin (de cheval) Chevalet d'arbalète, au Moyen Âge, support servant d'affût aux grandes arbalètes ou aux canons. Chevalet d'armes, pièce de bois contre laquelle on appuyait les armes dans les camps. Chevalet de levage, dispositif, inspiré du cric, utilisé le plus souvent par groupe de quatre unités, permettant de soulever des charges pesantes telles que wagon, locomotive, autobus. Tableau de chevalet, peinture de petites dimensions. ● chevalet (homonymes) nom masculin (de cheval) chevalaient forme conjuguée du verbe chevaler chevalais forme conjuguée du verbe chevaler chevalait forme conjuguée du verbe chevaler chevaler verbe

chevalet
n. m.
d1./d Support en bois, sur pieds, réglable en hauteur, que les peintres utilisent pour poser leur toile.
Tableau de chevalet, de petite dimension.
d2./d Bâti en bois sur lequel on travaille dans plusieurs métiers. Chevalet de tisserand.
d3./d MUS Pièce de bois qui soutient les cordes tendues de certains instruments.

⇒CHEVALET, subst. masc.
A.— ANTIQ. ROMAINE. Instrument de torture ou de supplice (v. étymol. 3) sur lequel on asseyait la victime :
1. ...
Dans les cachots sourds, les chevalets sacrés
Membre à membre broyaient les hommes massacrés.
LECONTE DE LISLE, Poèmes tragiques, La Bête écarlate, 1886, p. 109.
Anc. Régime. Instrument de torture identique pour les soldats.
P. métaph. :
2. La civilisation est sur le chevalet.
HUGO, Correspondance, 1866, p. 555.
B.— Tréteau de bois servant de support dans plusieurs branches de l'artisanat :
3. ... je crus rêver en n'apercevant plus à leur place qu'un monceau de troncs abattus, de branches écorcées et saignantes jonchant la terre, et le chevalet des scieurs de planches, semblable à un instrument de supplice, où la scie grinçait en fendant les arbres de ses dents.
LAMARTINE, Raphaël, 1849, p. 307.
P. métaph. Rivarol taillait toutes ses pensées à facettes. Il tenait une phrase quinze jours sur le chevalet (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1811, p. 68).
Spécialement
1. ART MILIT. Support de bois sur lequel on appuie les armes :
4. ... l'endroit est aussi difficile la nuit ou par la brume, que par le plein jour, à cause des fusils braqués d'avance sur des chevalets et des mitrailleuses qu'on pointe pendant le jour.
BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 171.
2. MUS. Petite pièce de bois percée qui soutient les cordes des instruments à archets. Les nerfs sont tendus comme des cordes de violon sur le chevalet (T. GAUTIER, Tra los montes, Voyage en Espagne, 1843, p. 11).
3. PEINT. Support de bois sur lequel le peintre travaille un tableau en cours d'exécution. Faire de la peinture de chevalet; peintre de chevalet. Alexis prit son chevalet, sa boîte de couleurs et s'achemina vers la villa de l'industriel (E. TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs, 1945, p. 262).
Tableau de chevalet. Tableau de petite dimension :
5. Le Genre historique, le Genre proprement dit, les tableaux de chevalet (...) ne sauraient offrir plus de vingt tableaux dignes des regards du public...
BALZAC, Pierre Grassou, 1840, p. 436.
4. TRAV. PUBL. Tréteau utilisé dans la construction des ponts :
6. Les charpentiers américains n'ont pas de rivaux dans l'art de construire ces ponts
On commence par poser un lit de pierres dures
Puis on dresse un premier chevalet
Lequel en supporte un second puis un troisième
Ces constructions audacieuses (...)
(...) ne tiennent que par quelques poutrelles et quelques chevilles qui maintiennent l'écartement des chevalets...
CENDRARS, Du Monde entier au cœur du monde, Les Mille Îles, 1924, p. 131.
Prononc. et Orth. :[()]. Pour [] muet cf. chemin. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 2e moitié XIIIe s. cevalet « petit cheval » (PH. MOUSKET, Chron., 2564 ds T.-L.); ca 1285 chevalet (ADENET, Cleomadès, éd. A. Henry, 4458) — 1611, COTGR.; 2. a) 1429 quevallet « support faisant étai » (Compte d'ouvrages, 2e Somme de mises, A. Tournai ds GDF. Compl.); b) 1430 chevales « support » ici « affût d'arbalète » (Inv. de la Bastille, f° 5, ap. V. Gay, ibid.) d'où 3. 1559 « instrument de torture » (AMYOT, Lucull., 35 ds LITTRÉ); 4. 1680 peint. (RICH.); 1718 tableau de chevalet (Ac.); 5. 1564 chevalet d'un instrument à corde (J. THIERRY, Dict. fr.-lat.). Dér. de cheval; suff. -et; 3 calque du lat. class. equuleus. Fréq. abs. littér. :254. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 199, b) 547; XXe s. : a) 579, b) 268. Bbg. DARM. Vie 1932, p. 66, 109. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 32, 34. — HASSELROT 1957, p. 171; 20e s., 1972, p. 10. — PERROCHON (H.). Cheval et chèvre en Suisse romande. Vie Lang. 1961, p. 372. — ROMMEL 1954, p. 166, 180, 191. — VIDOS 1939, p. 310.

chevalet [ʃ(ə)valɛ] n. m.
ÉTYM. 1429, quevallet, chevales; cevalet « petit cheval », XIIIe; de cheval, et suff. -et.
1 (1559). Anciennt. Instrument de supplice ou de torture.
0.1 (…) je parvins ainsi à la hauteur de la fenêtre de la grande salle souterraine (…) Ma malheureuse compagne était étendue sur un chevalet, les cheveux épars et destinée sans doute à quelque effrayant supplice où elle allait trouver, pour liberté, l'éternelle fin de ses malheurs (…)
Sade, Justine…, t. I, p. 216 (1791).
0.2 Le programme comporte ensuite un divertissement dans le style du Grand-Guignol, qui s'intitule « Meurtres rituels » (…) Le décor est resté le même (…) (un vaste cachot voûté […]); il nécessite seulement quelques accessoires complémentaires tels que roues, croix ou chevalets.
A. Robbe-Grillet, la Maison de rendez-vous, p. 99-100.
2 (1429). Support qui sert à tenir à la hauteur voulue l'objet sur lequel on travaille. || Chevalet de scieur de bois ( Baudet, chèvre), de menuisier ( Banc, II.), de tonnelier ( Marotte). || Chevalet de cardeur, de charpentier. || Corroyeur travaillant sur le chevalet. Chevaler; chevalement. || Chevalet d'un puits de mine.
1 On se sert pour cela (broyer le chanvre) d'une sorte de chevalet surmonté d'un levier en bois, qui, retombant sur des rainures, hache la plante sans la couper.
G. Sand, la Mare au diable, Appendice I, p. 147.
Tréteau de charpente.
3 Support, trépied. || Chevalet d'un tableau noir, chevalet de peintre, qui supporte le tableau, la toile.
1.1 (Louise) déballa un objet plié, qui, une fois redressé dans sa position ordinaire, formait un chevalet rigoureusement vertical. Une toile neuve, bien tendue sur son cadre intérieur, fut posée à mi-hauteur du chevalet et maintenue solidement par un crampon à vis que Louise abaissa jusqu'au niveau demandé.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 197.
Tableau de chevalet : tableau de petite dimension.
2 (…) ses tableaux dits de chevalet, ses esquisses, ses grisailles, ses aquarelles, etc.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XII, L'œuvre et la vie de Delacroix, IV.
4 (1564). Techn. (mus.). Mince pièce de bois placée d'aplomb sur la table de certains instruments à cordes pour soutenir les cordes tendues. || Chevalet d'un violon.
HOM. Formes du v. chevaler.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chevalet — Chevalet. s. m. Machine sur laquelle on estend les criminels à qui l on donne la question, la torture. Les tyrans condamnoient les Martyrs à estre mis sur le chevalet. on l a tout disloqué sur le chevalet. Chevalet, est aussi, Un morceau de bois… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chevalet — (fr., spr. Sch walläh), 1) Raketenbock, s.u. Rakete; 2) die Staffelei der Maler; 3) der Steg an Saiteninstrumenten; 4) die Folterbank, auch 5) der Esel, worauf reitend sonst Verbrecher zur Strafe ausgestellt wurden …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Chevalet — (frz. Schwaläh), die Folterbank (equuleus); der Strafesel; die Staffelei des Malers; der Saitensteg …   Herders Conversations-Lexikon

  • chevalet — (che va lè ; le t ne se lie pas ; au pluriel l s se lie : les che va lè z et...{{}}; chevalets rime avec traits, jamais, succès) s. m. 1°   Support pour tenir l objet sur lequel on travaille. Chevalet de corroyeur, de scieur de bois, de peintre.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Chevalet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Chevalet (peinture) Chevalet (musique) Chevalet (torture) Michel Chevalet, journaliste scientifique Sur les autres projets Wikimedia :… …   Wikipédia en Français

  • CHEVALET — s. m. Instrument de supplice ou de torture, chez les anciens. Ce mot n est usité parmi nous qu en parlant Des supplices que les persécuteurs faisaient endurer aux martyrs. Il fut condamné à être mis sur le chevalet. Il expira sur le chevalet.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHEVALET — n. m. Support plus ou moins mince qui sert à tenir élevées les cordes d’un violon, d’une basse et de quelques autres instruments à cordes. Il se dit encore d’un Instrument de bois sur lequel les peintres posent et appuient les tableaux auxquels… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Chevalet — Che|va|let [... le:, ... lɛ] der; s, s <aus gleichbed. fr. chevalet> (veraltet) a) Gestell, bes. Staffelei; b) Prügelbank, Folterbank; c) Steg an Saiteninstrumenten; vgl. ↑Cavaletto …   Das große Fremdwörterbuch

  • chevalet — Le chevalet d une viole, rebec, ou semblable, Magas, magadis, vel Magadium …   Thresor de la langue françoyse

  • chevalet — /shev euh lay , sheuh val ay/, n. the bridge on a stringed musical instrument, as a violin. [1800 10; < F: more generally, any wooden frame for holding or supporting something, equiv. to cheval horse ( < L caballus) + et ET; cf. parallel sense of …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.